maison de retraite alzheimer

Amnésie : troubles de la mémoire

On distingue plusieurs types de mémoire qui fonctionnent selon des systèmes différents. Parmi ceux-ci, la mémoire à long terme se différencie de la mémoire à court terme. La mémoire à court terme concerne les événements récents.

La mémoire à long terme regroupe la mémoire épisodique, c'est-à-dire tout ce qui concerne l'histoire personnelle d'une personne, les événements de sa vie, depuis sa petite enfance, et d'autre part, la mémoire sémantique, constituée de toute nos connaissance apprises, les connaissances abstraites, comme par exemple, un calcul arithmétique, ou une date historique.

On distingue également parmi les différents types de mémoire, la mémoire de travail. Il s'agit des informations que l'on garde en mémoire pour une utilisation immédiate, l'endroit ou l'on a posé ses clefs, se souvenir de se qu'on était venu chercher dans un placard,…c'est une mémoire fragile.

Enfin, la mémoire procédurale, correspond à l'automatisation d'un apprentissage. C'est une mémoire solide, inscrite dans le corps. C'est celle qui nous permet de retrouver des gestes appris longtemps auparavant et que le corps a gardé en mémoire, comme l'apprentissage d'un sport, tel que le vélo, par exemple.

Ces apprentissages perdurent longtemps. On peut faire appel à cette mémoire procédurale même à un stade évolué de la maladie. De nouveaux automatismes, simples, peuvent chez certains patients être mis en place. Avec la maladie d'Alzheimer, c'est d'abord la mémoire récente qui est touchée, les événements les plus récents ne s'inscrivent plus, le patient ne les enregistre pas. Caractéristique de la maladie, il ne se souvient pas par la suite de ce qu'il a oublié.

Peu à peu, se produit un processus d'effacement des souvenirs, qui intervient sur la mémoire à long terme. La personne oublie les événements de sa vie, jusqu'au plus lointains. Certains souvenirs resteront inscrits cependant, tandis que d'autres disparaitront. Le processus est différent selon chaque personne. Cette perte de mémoire va plonger la personne dans une vision de la réalité qu'il est parfois difficile d'appréhender tant elle diffère de la nôtre. En perdant 20 années de souvenirs, elle perd aussi 20 ans d'âge et se croit revenu au quotidien qui était le sien à cette époque. Et, le décalage s'accentue à mesure que la maladie évolue.

Avec la mémoire de travail, alors qu'une personne normale, peut enregistrer environ 5 à 9 informations différentes. Une personne atteinte d'Alzheimer, ne pourra en retenir que 2 ou 3, parfois 0. C'est ce que l'on appelle un oubli à mesure. A la fin de la phrase, la personne a oublié ce qu'on vient de lui dire. Toutes les malades ne subissent pas une destruction aussi importante de la mémoire de travail.

Dans la mémoire procédurale, Certains apprentissages peuvent rester inscrits très longtemps. C'est la mémoire la plus solide. On peut faire appel à cette mémoire même à un stade évolué de la maladie. Il est également possible de mettre en place de nouveaux automatismes, simples, chez certains patients.

Blog Maison de retraite médicalisée Alzheimer
Numéro vert du conseillé pour institutions médicalisées Notre organisme vous assiste dans votre démarche pour trouver une maison de retraite médicalisée EHPAD à Paris ou toute autre ville de la France.
photo de maisons de retraite Alzheimer
Newsletter Vous désirez recevoir notre lettre d'information sur les maisons de retraite médicalisées Alzheimer, complétez le formulaire ci-dessous.